Menu

Razz M’Tazz Sexy moves

18 juillet 2008 - Danse
Razz M’Tazz Sexy moves

Razz M Tazz Dance Company « Sexy moves – vol.7 »

Enseignante : Addie Rodriguez – the Salsa Diva Avec les élèves Razz M’Tazz

Style : « Portoricaine On 2 » – style Palladium – Lady style

Contenu : Cet opus est fait pour nous aider à « épicer [notre] danse de couple, mettre le feu à [nos] impros. Addie est là pour sortir la Diva qui est en [nous]. » (…) Il s’agit de rendre notre danse plus attirante, provocante, captivante, etc ! La cassette s’ouvre sur des images d’Addie dansant en solo dans différents lieux, avec en voix off une présentation des objectifs de la cassette susnommés… Dans la première partie, les mouvements sont montrés par Addie en compagnie d’élèves. Celle-ci est face caméra, les élèves sont derrière elle. Dans la seconde partie, les mouvements sont montrés une première fois avec les élèves, une seconde fois en workshop. Addie est alors sur une estrade surélevée, avec de nombreuses élèves derrière elle. L’angle de vue est alors différent, on voit Addie de côté. La présentation en workshop est faite plus lentement, Addie répond aux quelques questions que peuvent poser les élèves.

Points faibles : la réalisation est le très gros point faible de cette cassette. Quelques exemples… Un très grand nombre d’éléments proposés sont filmés au-dessus de la taille lorsqu’il serait intéressant de voir Addie en entier, ou ses pieds. Ses pieds sont en gros plan alors qu’elle vient d’expliquer l’importance du bassin… On a l’impression que le cadreur est parfois surpris par Addie, celle-ci sortant franchement du cadre sur une descente en plier. Le cadreur ne recule pas assez lorsqu’Addie fait un saut vers l’arrière. L’un des plans montrent les élèves alors qu’Addie montre un mouvement … Quant au montage de l’avant dernière « scène », qui fait alterner deux angles de prises de vue, il est largement desservi par la différence criante d’éclairage lorsque l’on passe de l’un à l’autre… Deuxième point faible : l’utilisation de la musique. Elle n’est, la plupart du temps, là qu’en fond sonore, le mouvement n’étant pas montré « en situation » de danse de soirée, sauf sur la toute dernière partie récapitulative. Troisième point faible : la gestion du cours avec le petit groupe d’élèves. Addie lance certains mouvements sans prévenir les élèves présentes, ce qui donne parfois un côté « brouillon »… Pour finir, il s’agit essentiellement d’éléments montrés mais très peu expliqués. Aucune explication d’appuis n’est donnée, ce qui est vraiment gênant pour un pas tel que le « samba », puisqu’il y a plus d’un pas par temps…

Points forts : heu … Addie bouge bien … Elle est sympa et rigolote… Son discours est, au choix, motivant ou agaçant, avec une sorte d’abattage « à l’américaine », du genre « c’est super, vous êtes des divas » des encouragements, des blagues, visiblement on s’amuse bien à ses cours… Sa manière d’évoquer le jeu qui est nécessaire dans la danse de couple, de rappeler que l’on est là pour s’amuser ! Une certaine manière de « dédramatiser » la danse et son apprentissage, de les rendre abordables.

Recommandé à : ceux qui aiment bien Addie… Ceux qui passeront outre le manque d’explications et les cadrages aléatoires pour aborder les éléments qu’elle propose…

Mes conseils : évitez les clubs archi-blindés pour tenter la plupart de ces mouvements, qui demandent un peu de place !